vendredi 12 octobre 2012

J't'aime assez

«Goodbye's the saddest word I'll ever hear
Goodbye's the last time I will hold you near»
Robert John ''Mutt'' Lange

Les adieux m'ont toujours fait mal.
Il y a de ces adieux que l'on sait très prochain.
Il y a de ces adieux qui ne nous suprennent pas mais qui arriveront sans qu'on puisse s'en préparer.
Il y a des adieux imprévisibles.

Quand j'étais plus jeune, j'avais un pousse-mine. Un pousse-mine très ordinaire de marque Staedtler.
Un jour, je l'ai perdu. J'en ai passé une nuit à me retourner dans mon lit. Je ne pouvais pas avoir perdu Mon pousse-mine! Rationnellement, je savais que d'avoir de la peine pour un pousse-mine n'avait pas de sens mais au fond de moi, j'en avais quand même un peu.

Peu importe le type d'adieu, il nous met face à un deuil.

Pour moi, le plus bel adieu qu'on puisse faire à une personne est celui-ci:

J't'aime assez pour avoir la sagesse de ne pas faire de vagues dans ta vie parce que je ne pourrais t'apporter le bonheur.
J't'aime assez pour me réjouir de ton bonheur.
J't'aime assez pour ne pas avoir le coeur brisé en mille morceaux mais juste un brin écorché parce que je sais que ce n'est pas ce que tu voudrais.

Je t'aime assez pour arrêter mon adieu ici!

1 commentaire:

Fleur d'âme a dit…

J't'aime assez... pour te faire confiance.

Voilà ce que j'ajouterais. ;)